De la pertinence d'une blockchain au service de la culture

Dans nos recherches de modèle économique pour la plateforme scenso.tv, la question de la gestion des droits d’auteur et de leur répartition est rapidement devenue une question clé. Nous souhaitions idéalement rétribuer chacun des acteurs de la chaine de valeur d’une œuvre audiovisuelle de manière transparente.

Les droits d’auteur liés à la diffusion de spectacle en VOD s’inscrivent dans l’équation suivante :

  • Les auteurs d’un spectacle vivant sont représentés et rémunérés selon par des sociétés de gestion collective (SACEM, SACD, SCAM…).

  • La captation de ce spectacle génère de nouveaux ayants droit qui sont eux représentés et rémunérés par les producteurs ou les distributeurs (coproducteur, réalisateur,…).

  • Les contrats de diffusion doivent prendre en compte la temporalité du droit d’auteur qui est variable pour chacun des ayants droits et une application spécifique de ces droits en fonction des pays.

Face à ce “mille feuilles de droits”, et afin de bâtir une relation de confiance avec les différents acteurs, la Blockchain s’est imposée comme l’outil idéal pour générer des preuves de consommations et réaliser une répartition automatique des droits. Nous avons conçu un outil adapté aux contraintes de la gestion de droit d’auteur et à la mise en œuvre d’un smart contrat tenant compte de la filiation des types de droits, de leur régionalisation et de leur temporalité.

Principes généraux

Une blockchain est définie comme un ensemble de protocoles permettant de stocker et de transmettre des informations sans autorité centrale. Il consiste en un grand livre distribué dans lequel les informations envoyées par les utilisateurs ainsi que les liens internes de la base de données sont vérifiés et regroupés à intervalles réguliers par blocs. L’ensemble est sécurisé par cryptographie et protégé contre la falsification ou la modification par les noeuds de stockage.

Polkatulk a choisi d’implémenter les protocoles blockchain en tant que technologie “en coulisses” permettant la gestion en temps réel, inviolable et automatisée du contenu et des droits d’auteur associés. Notre solution, comprenant un back-office et des outils de reporting spécifiques, bientôt disponible dans un environnement SaaS, permet aux titulaires de droits d’auteur d’enregistrer et de surveiller les détails des contenus qu’ils fournissent, ainsi que de suivre la vie économique de leurs catalogues, en temps réél.

L’accès à la solution est accordé par notre service d’authentification au catalogue spécifique de chaque contributeur. Cette solution repose sur l’identification unique des films via la référence ISAN et enregistre l’intégralité des données contractuelles (tarifs par émission, par détenteur des droits, par territoire, etc.). Nous déduisons ensuite les droits d’auteur distribués dans un modèle de partage des revenus, calculé directement à partir des abonnements des utilisateurs finaux de l’application.

La blockchain de Polkatulk est une blockchain privée basée sur les protocoles Ethereum, reposant sur un système de validation Proof of Authority (PoA). Cela permet la certification de blocs par un certain nombre d’utilisateurs identifiés du réseau. Ces sealers sont les seuls membres autorisés à ajouter des blocs; ils sont élus et révoqués par consensus sur le réseau. Cette méthode de validation a été choisie car elle est perçue comme nécessitant moins de ressources et moins de maintenance que la preuve de travail, alors que la récompense globale, spécifique à cette dernière, n’est pas considérée comme pertinente aux fins de la gestion des droits d’auteur et du contenu. La force du PoA réside dans la confiance créée entre les utilisateurs et les sealers : en raison de la méthode par consensus d’élection et de révocation, ces derniers ont tout intérêt à garantir la résilience et l’intégrité du réseau, tandis que les premiers ont un accès constant et direct aux données. De plus, toutes les transactions sont liées à une adresse publique, qui correspond à son tour à un utilisateur unique: toutes les actions d’un utilisateur donné sont immédiatement lisibles et peuvent être suivies par toute la communauté. L’impossibilité d’approuver anonymement les blocs et l’absence de possibilité de transactions contestables ou d’acteurs malveillants constituent un cas d’utilisation fort pour générer la confiance entre fournisseurs concurrentiels, les aidant ainsi à collaborer dans un système de distribution commun. Toutes les parties prenantes pourraient être invitées à héberger un nœud, ce qui en fait l’un des premiers réseaux collaboratifs à permettre la distribution de contenu culturel.

Cas d’usage

Polkatulk a lancé sa première implémentation en octobre 2018: Scenso.tv, qui vise à diffuser un catalogue édité et enrichi de films axés sur les arts de la scène - théâtre, opéra, ballet, concerts (classique, jazz, pop / rock, musiques du monde, etc.). , cirque, documentaires. La plate-forme propose un catalogue complet de tous les genres via un abonnement sVOD unique. Il permet également d’ouvrir le champ culturel des captations de spectacles vivants au plus grand nombre de personnes possible, sur une base non linéaire. Il offre ainsi une nouvelle visibilité à ces contenus actuellement sous-distribués, tout en renforçant la diversité de la scène européenne en facilitant l’accès à des programmes variés. Enfin, son modèle de partage des revenus tel que certifié par les protocoles blockchain crée une nouvelle source de revenus pour l’écosystème.

Nous encodons le trafic pour une émission donnée en utilisant son numéro d’enregistrement ISAN, un code d’identification unique pour chaque production vidéo. Chaque vue d’une production donnée est ensuite codée en dur dans notre blockchain, ce qui crée une traçabilité inviolable: à chaque fois qu’un téléspectateur regarde une vidéo, cela déclenche les contrats intelligents prédéfinis et détermine les droits par détenteur du droit d’auteur tels que définis dans le Contrat.

Comme chaque vue peut être attribuée au souscripteur, nous pouvons donc suivre les revenus dus conformément au contrat de copyright en les liant à notre chiffre d’affaires. Nous pouvons déterminer des clôtures mensuelles repoasnt sur des preuves irréfutables de la manière dont la production a été visualisée. Cela nous permet d’attribuer une valeur numérique précise par vue, qui peut être compilée pour produire un relevé de compte solide, générant un revenu important pour le détenteur du droit d’auteur tout en étant liée à la durée de vie économique réelle de la production considérée.

Notre blockchain fonctionne avec des API : nous pouvons interconnecter plusieurs plateformes distribuant la même production, tout en étant en mesure de déterminer avec précision et en temps réel le revenu généré par ces productions et ces vues sur une plate-forme connectée donnée.

L’utilisation des protocoles de blockchain implique que nous produisons des données de consommation qualifiées et de qualité audit. Pour le moment, nous avons choisi de ne pas utiliser de crypto-devises, car nous voulions préserver notre modèle de la volatilité de ces marchés. Cependant, nous bénéficions toujours de la cryptographie inhérente, garantissant ainsi l’inviolabilité de nos registres de consommation. La réplication de la blockchain avec plusieurs nœuds distribués, hébergés par des parties ayant un intérêt défini, permet également de sécuriser les données et de générer une confiance réciproque.

Cette application augmente actuellement sa liste d’abonnés et ajoute régulièrement à son catalogue et à ses fonctionnalités. Nous visons à démontrer économiquement la viabilité et la pertinence de notre modèle d’entreprise et de nos solutions technologiques en 2019.